© Copyright 2015

Imprint | Disclaimer

 

Chikong Commun 2

175 pages.

Pour être spirituel, il ne faut pas nier le corps, ni l’oublier. Le corps doit rester actif tout au long du voyage intérieur en direction du but spirituel. Le Chikong comme le taichi exige que nous développions non seulement le temple de notre âme, mais également ce qui nous permet de nous engager dans le voyage intérieur, en direction de notre essence. Ce n’est qu’en nous occupant tout d’abord de notre corps que nous pouvons espérer un accomplissement dans notre vie spirituelle.

Si un homme ou une femme aspire à faire l’expérience du divin mais que son corps physique est trop faible pour supporter cette charge, à quoi servent ses aspirations ? La plupart des gens utilisent si peu leur corps qu’ils perdent la sensibilité de cette conscience corporelle. Ils passent de leur lit à leur voiture, puis à leur bureau, leur chaise, pour retrouver leur voiture, leur canapé et leur lit. Mais il n’y a dans leurs mouvements ni éveil ni intelligence. Il n’y a pas d’action. L’action est un mouvement avec intelligence.

Le Chikong nous apprend à insuffler l’intelligence à nos mouvements, à les transformer en action. Raison de plus pour la majorité d’entre nous qui souffrons de limitations et de faiblesses physiques, de commencer à pratiquer le Chikong dès que possible, pour nous préparer au voyage qui nous attend.

Livres

| Chikong |

Karate Kobudo Tai Chi
item1
item2
item3

Jean Chalamon | Hanshi | 10. Dan |

item5
item7

© Copyright 2015-2017

 

Livres

| Chi Kung |

Chikong Commun 2

175 pages.

Pour être spirituel, il ne faut pas nier le corps, ni l’oublier. Le corps doit rester actif tout au long du voyage intérieur en direction du but spirituel. Le Chikong comme le taichi exige que nous développions non seulement le temple de notre âme, mais également ce qui nous permet de nous engager dans le voyage intérieur, en direction de notre essence. Ce n’est qu’en nous occupant tout d’abord de notre corps que nous pouvons espérer un accomplissement dans notre vie spirituelle.

Si un homme ou une femme aspire à faire l’expérience du divin mais que son corps physique est trop faible pour supporter cette charge, à quoi servent ses aspirations ? La plupart des gens utilisent si peu leur corps qu’ils perdent la sensibilité de cette conscience corporelle. Ils passent de leur lit à leur voiture, puis à leur bureau, leur chaise, pour retrouver leur voiture, leur canapé et leur lit. Mais il n’y a dans leurs mouvements ni éveil ni intelligence. Il n’y a pas d’action. L’action est un mouvement avec intelligence.

Le Chikong nous apprend à insuffler l’intelligence à nos mouvements, à les transformer en action. Raison de plus pour la majorité d’entre nous qui souffrons de limitations et de faiblesses physiques, de commencer à pratiquer le Chikong dès que possible, pour nous préparer au voyage qui nous attend.

Karate Kobudo Tai Chi
WIKIPEDIA
facebook
kokusaibutokukai

Jean Chalamon | Hanshi | 10. Dan |

m1
m2
item8